L'OMC et les législateurs de la rue

16 décembre 1999

Extrait du digest # 86 de Law-France

OMC = Organisation mondiale du commerce WTO = World Trade Organisation

Le verdict en mots justes de Libération dans sa Une du 6 décembre :
«Après l'échec de la conférence de l'OMC, la mondialisation sans pilote»

Trois mille délégués de 135 pays et observateurs de 30 pays sont venus à Seattle du 30 novembre au 3 décembre avec pour mission de s'entendre sur l'ordre du jour du «cycle du millénaire», c.a.d. des négociations multilatérales sur le commerce externe qui doivent durer au moins trois ans. Une telle structure, pour planifier des pourparlers où les 'philosophies' sont si divergentes, est peu propice à la réussite, même avant l'intervention des trouble-fêtes.

Il ne s'agissait pas de décider pour ou contre la mondialisation, pas même de résoudre des différends spécifiques dans ces quatre jours.

Le lieu de rencontre est un peu particulier, pas simplement parce qu'il est le siège de Microsoft (son chairman erronément attribué comme archétype des nouveaux entrepreneurs). Le passé radicale de la région, berceau de 'Wobblies' (International Workers of the World), ces syndicalistes bûcherons combatifs, ces pêcheurs et immigrés norvégiens, servent de portail à l'Alaska - en somme un peuple entêté, pas conformiste sédentaire. Il était une fois, on a parlé des 47 States et du Soviet de Washington à cause de ses syndicalistes militants, plus tard à cause d'un climat d'un 'socialisme' bénin.
http://www.historylink.org/gazette/gazette.htm (en anglais)

Les autorités locales ont attendu une grande présence d'organisations et d'individus manifestant pour leurs diverses causes, mais l'attente de protestation pacifique en bonne humeur a laissé la police désarmé. Les ministres et délégués ont été molestés par des manifestants hostiles, bloquant leur accès aux conférences. Quand la police a essayé de les dégager du chemin, au début de manière douce, puis par gaz lacrymogène et balles de caoutchouc, ils ont crié atteinte à leur droit d'expression. Un délégué européen commentait cyniquement que ces officiers washingtoniens manquent d'expérience contrairement à la police française.

La couverture en temps réel et en continu de CNN a montré des heurts entre policiers et manifestants peu pacifiques, tandis qu'en France elle n'était montré que par bribes des journaux télévisés qui préfèraient des images de police qui frappent des sympathiques manifestants, mentionnant seulement "quelques vitres brisés".

Les casseurs ont anticipé l'acceptation de leurs oeuvres en écoutant la violence verbale des anti-OMC et à l'exemple de José Bové qui fait casser un McDo (mais qui est devenu non-violent pour son séjour aux Etats-Unis) et puis ont été applaudi pour leurs actes. Agnès Bertrand de l'Observatoire de la mondialisation : «Nous étions à une centaine de mètres du centre de conférence, la police n'était pas parvenue à nous bloquer à temps, et nos marches convergentes formaient un cercle qui faisait un barrage humain à l'arrivée des délégués.»
L'Observatoire de la mondialisation
http://www.ecoropa.org/obs/

Mme Barshefsky (US Trade Rep & DG de la conférence) sur les violences
http://www.wto.org/wto/french/newf/press157f.htm
http://www.seattletimes.com/news/local/html98/coun_19991209.html public hearing

En principe l'OMC est démocratique par consensus, mais le dernier mot reste certainement avec ceux qui ont la puissance économique. L'égalité d'influence de tous pays est-elle vraiment une solution viable ? L'USA peut-il jouer le rôle de protecteur des faibles ? Les reproches sur le manque de transparence (inconcevable pour un forum de 135 pays), s'agit-il de mauvaise volonté des Américains ou d'un manque d'intérêt de la part de la presse et du public ?

Clinton essayait d'assurer une certaine opinion : «Nous ne devrions pas commercer avec des pays qui violent les conventions sur le travail des enfants ou refusent à leurs travailleurs les droits sociaux élémentaires et des salaires décents», une déclaration censé avoir sabordé largement le dialogue avec les représentants du tiers-monde.

La page officielle de l'OMC
http://www.wto.org/wto/indexfr.htm
"Oui à la critique... Non à la désinformation ! " (en anglais)
http://www.wto.org/wto/minist/misinf_e/00list_e.htm

La délégation de l'Union européenne à Seattle :
http://europa.eu.int/comm/trade/2000_round/eudeleg.htm

Les dossiers des syndicats français
http://www.cfdt.fr/dexmondia.htm
http://www.cgt.fr/06campa/seattle/omc1.htm
http://www.force-ouvriere.fr/journal/Archivesfoh/edito454.html

La Confédération paysanne de José Bové et son historique de l'OMC
http://www.confederationpaysanne.fr/anapro/omc.html

La LIDH sur "Mondialisation et droits de l'Homme"
http://www.fidh.imaginet.fr/lettres/lettre28.htm
http://www.fidh.imaginet.fr/rapports/rap-omc.htm

ATTAC, Taxation des Transactions financières pour l'Aide aux Citoyens
http://attac.org/fra/asso/doc/doc04.htm

Anarchistes
http://www.seattleweekly.com/

Photos
http://www.seattletimes.com/wto/gallery/index.html
http://www.seattlep-i.com/wto/
http://www.seattleweekly.com/supplements/wto/photos.shtml

Dossiers de presse
http://www.liberation.fr/omc/index.html
http://www.lemonde.fr/doss/0,2324,3099-1-QUO-2031,00.html
http://www.seattlep-i.com/wto/
http://www.seattletimes.com/wto/

Parti d'une attitude positive avant la conférence, le premier ministre Jospin exprimait ensuite aux caméras qu'il préfèrait «un échec sain qu'un résultat bâclé». Il impute, dans une allusion à peine voilée, l'échec aux Etats-Unis en campagne électorale,
http://www.premier-ministre.gouv.fr/DOSSIERS/OMC/SOMMAIRE.HTM
un raisonnement secondé par Pascal Lamy, commissaire européen au Commerce et ancien bras droit de Jacques Delors.  Lamy décrit les méthodes de l'OMC comme «médiévales», manquant de transparence.
http://europa.eu.int/comm/trade/2000_round/index_en.htm

José Bové est heureux, c'est une «victoire de l'internationale des peuples», mais il donne aussi un blâme aux Etats-Unis.
http://www.confederationpaysanne.fr/anapro/omc.html

Mme Barshevsky et Michael Moore (DG de l'OMC) ont essayé d'être optimiste, disant que le round est simplement suspendu, mais Pascal Lamy a déclaré le tout mort. En revanche, les secteurs d'agriculture et de services sont toujours à discuter à Genève en janvier, mais le pronostic n'est pas brillant.

Jacques Attali propose un «législatif planétaire ... le gouvernement mondial est là, mais encore embryonnaire, diffus et émietté: FMI, Banque mondiale, OCDE, OMC, G7, ONU.  Il manque une instance où s'exprimerait la citoyenneté mondiale.»
http://www.lemonde.fr/doss/0,2324,3099-1-QUO-2031,00.html
Une idée qui plaît aux colbertistes, mais à contre-courant de l'esprit cyber, voir le rapport de Mme Isabelle Falque-Pierrotin
http://www.telecom.gouv.fr/francais/activ/techno/missionint.htm

François Huwart, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, constate que l'on ne peut pas séparer l'économie et le politique. Mais l'OMC n'a pas la prétention d'être partie d'un gouvernement ou d'un tribunal mondial, mais seulement d'un lieu de rencontre pour développer des accords qui sont ensuite sujets à l'arbitrage en cas de dispute.

Pour le défilé final le vendredi 3 décembre, les manifestants 'modérés' ont réussit en cooperation avec la police à imposer le civisme. Ils ont même aidé pour le nettoyage après les nuits de vitres brisées. Dans l'avenir, il faut que la nouvelle génération apprenne la leçon des protestations contre la guerre du Vietnam et pour les droits civils des noirs : entraîner des 'gentils-dresseurs' pour maintenir l'ordre, éviter des situations pouvant degénérer en violence, cesser de diaboliser la police et ceux qui ne sont pas encore sympathisant. Avant tout, garder devant les yeux de vrais buts humanistes non souillés par des âneries.
Le saccage de Starbucks
http://www.lemonde.fr/article/0,2320,dos-3099-33189-QUO-1-2031-,00.html

L'Internet facilite, pour le bon et le mal, l'essor des ONG, Organisations Non-Gouvernementale, un espoir pour contourner la paralysie et la frilosité des bureaucraties de l'Etat. Elles sont d'une vieille tradition, comme la Anti-Slavery Society du 19e siècle et plus récemment les MSF, l'Oxfam ...

Daniel Cohen, guère ami du 'modèle américain', évoque ceux qui sont abandonnées à la non-loi
http://www.liberation.fr/quotidien/debats/decembre99/991213b.html
«... Perdants aussi les petits paysans en général et les petits paysans français en particulier, défendus pourtant par un nouveau leader charismatique, qui ont sans doute perdu l'occasion unique de faire réviser en leur faveur le fonctionnement de la politique agricole commune, laquelle comme chacun sait fonctionne aujourd'hui au seul bénéfice des gros producteurs (l'aide étant pour l'essentiel au quintal et non à la personne) et au mépris des intentions affichées : défendre l'environnement et les petits producteurs. Perdants également les militants des droits de l'homme qui n'obtiendront pas des pays du Sud les nouvelles normes sociales que seul un accord commercial aurait permis de faire accepter à leurs gouvernements. »

Sondage des Français pour Marianne mené par le CSA
http://www.marianne-en-ligne.fr/fr_enq.asp?id=338
Les Français rejettent massivement le caractère néolibéral de la mondialisation, sans vouloir pour autant se replier sur eux-mêmes ... Un gros tiers, soit qu'ils sont souverainistes, frontistes ou écologistes, prône la rupture immédiate à Seattle. Un deuxième tiers est favorable à une présence du gouvernement à Seattle, à condition que ses représentants soient fermes et prêts à claquer la porte. Enfin, le troisième tiers est plus sensible à l’argument avancé par Lionel Jospin et Jacques Chirac, pour lesquels l’OMC constitue un cadre de négociation dans lequel on peut agir.

Mme Trautmann, ministre de la Culture sur "la diversité culturelle"
http://www.culture.fr/culture/actualites/politique/diversite/index.html

La France a eu une image sans égal dans le monde, celle de qualité et de bon goût. La cinéma français a été primordial pour les 'cultivés' américains, un nom en français a pû permettre une grande marge de prix. Mais la publicité autour de "l'exception française" a terni cette image. Cependant il y a de l'espoir: Jean-François Kahn, jusqu'à récemment connu pour ses positions exceptionnistes, est devenu un 'born-again' avec sa reprise de l'hebdo 'Evénement de Jeudi'. Sa première parution de 18.11.99 annonce que «Le protectionnisme n'est pas une solution. Pourquoi la culture française n'est plus universelle.» Il récidive le 9.12.99 par un édito de Maurice Szafran « Intellos, au boulot ! » (a faire l'introspection sur les insuffisances de leur tribu)

On ne peut que réfléchir sur l'expression "mal bouffe", acceptée sans question, à fustiger un produit uniforme, formulaïque, ... Cache-t-elle une autre histoire ? A rappeler les horreurs gastronomiques empilés dans les chariots des Français à l'hypermarché, les immangeables servis dans un hôpital haut de gamme. Une certaine uniformisation peut être bénéfique pour la France : par exemple, dans le monde judiciaire, mieux vaut envoyer les magistrats-apprentis à l'Université McDonalds (au lieu à l'ENM) pour apprendre à dépenser une justice uniforme et rapide, sans mauvaises surprises, et avec le sourire.

Commentaire par Roger Wiesenbach


Retour à la page d'accueil Law-France
Retour à la page d'accueil d'Amgot