Le Très Grand Index

diffusée aux intéressées début octobre 1997

Une méthode simple pour contourner le décret du 31 mai 1996, soit mettre à disposition seulement des documents condensés

Premièrement, une grande partie de documents officiels n'a pas assez d'intérêt général pour justifier sa mise en ligne. Ceux qui les utilisent ont normalement un accès à la version imprimée.

Mais il y a des personnes : chercheurs, journalistes, particuliers, ... qui doivent parfois chercher un nom particulier ou un sujet sans savoir s'il existe dans quelques documents de l'Etat. Pour ces personnes, il suffit de connaître lieux et dates de leur parution.

Ca marche comme ça : nous approvisionnerons ceux qui sont responsables des documents dans des ministères et administrations par un simple logiciel qui lit les documents choisis, efface tous mots communs, laissant seulement des noms propres et mots spécifiques au sujet qui sont énumérés une fois avec le nombre d'occurrences. Puis ils seraient stockés dans un autre ensemble de fichiers à son tour transféré par disquette ou Internet au centre de coordination pour l'indexation et chargement à un site Web.

Les avantages :
-parce qu'il n'y a pas une violation du décret de 31 mai 1996, les administrateurs peuvent prendre indépendement l'initiative de rendre disponible ces informations,
- le traitement et transfert de ces fichiers fortement comprimés (via disquette ou FTP) est beaucoup plus facile

Comment commencer :
-identifier et prendre contact avec des personnes qui sont responsable de la gestion des textes officiels,
-déceler à quel point ils peuvent agir de leur propre gré ou avec l'approbation tacite de leurs supérieurs.

Réponses aux gens à contre-coeur
-il est vraisemblable que certains diront qu'on doit attendre les instructions et le financement d'au-dessus.

La réponse à cette réaction habituelle est que les décisions d'en haut sont trop lentes à venir, que le financement ne viendra peut-être jamais.

Les comités chargés de réforme dans le bloc ex-soviétique et ailleurs ont commencé à rechercher dans l'Internet leur inspiration et sont déçus de trouver un manque de présence française. Peu des sites officiels offrent un 'mailto:'' ou même une adresse postale. En plus, une réponse utile aux requêtes sérieuses est rare.

JORF@amgot.org est devenu une cible pour ces requêtes. Nous faisons de notre mieux et continuons à accroître nos aptitudes "avec un coup de main de nos amis".

C'est maintenant un point critique dans l'histoire où la France est en train de perdre son influence dans le monde du développement social.

Les Français ne sont pas toujours passifs dans certaines circonstances, voir les initiatives "pouvoir au peuple" des mouvements 68ards.

L'essor vertigineux de l'Internet est une histoire d'initiative de bricoleurs souterraines.

Si les 'leaders' voient que les gens bougent sans eux, ils peuvent se sentir motivé à participer.

Afin de surmonter les craintes qu'un logiciel 'condensateur' injecte un virus dans leur système, ou que nous obtenions plus de données que consenties, nous invitons un programmateur qui a la confiance des administrateurs à examiner le code source (probablement dans la langue 'C'), à le compiler, et examiner alors les fichiers en résultants.

Afin de contrecarrer l'argument disant que l'Etat arrangera bientôt tout, que cette étude préliminaire et la mise en marche d'un service pilote est inutile, on peut dire que le temps et la coopération de la part des administrateurs seront bien utilisés. C'est en réfléchissant sur ce qui doit être fait, que le sondage de documents publics et la démonstration de ce qui peut être fait aura de la valeur pour tous citoyens qui veulent s'informer et participer dans ce grand 'réamenagement' de communications entre un gouvernement et ses citoyens.

Manque de main d'oeuvre ? Il y a pas mal de candidats-stagiaires (et 700.000 jeunes ...). Certains peuvent être ravis de trouver une activité qui les introduise dans des milieux professionnels et aux métiers de l'avenir.

De même manière, des éditeurs privés peuvent être amenés à fournir le texte condensé de leurs journaux et livres pour une indexation, afin que les lecteurs puissent trouver facilement dans un seul grand index des références aux noms et sujets de leurs intérêts. Valoriser le fonds litteraire de la France !


Roger Wiesenbach
Contact via Web mail

Law-France et Journal Officiel
Amgot page d'accueil

Audio-video documents
France in WWII
Vichy law and the Holocaust
Amgot home page